Ophtalmologue : quand et pourquoi consulter ?

Pour les enfants comme les adultes, la vue ne doit pas être prise à la légère. Suivant l’âge, les antécédents familiaux ou les symptômes, une visite chez l’ophtalmologue s’impose. 

Chez l’enfant, diagnostiquer un éventuel trouble de la vue

En fonction de l’âge de l’enfant, selon les symptômes présentés ou les antécédents familiaux, le pédiatre peut orienter vers un ophtalmologue. Chez les 0-3 ans nés prématurément, même en l’absence de signes apparents, une consultation chez le spécialiste est indiquée. A l’entrée au CP, au moment des premiers apprentissages scolaires, puis à l’entrée au collège un examen de l’œil et du fond de l’œil sont vivement recommandés pour vérifier l’acuité visuelle. Ces rendez-vous médicaux permettent de s’assurer que l’enfant voit correctement, car un défaut visuel peut facilement passer inaperçu chez les plus jeunes qui ont une très grande capacité d’accommodation.

Chez l’adulte, pour surveiller et prévenir

A l’âge adulte, un suivi régulier, tous les 2-3 ans, permettra de vérifier l’évolution des troubles de la vue (myopie…) et d’adapter, si besoin, la correction optique. Une visite plus régulière est également indiquée si le patient souffre de diabète. Ne pas négliger les signes de fatigue visuelle, des lunettes de confort peuvent aussi être prescrites pour travailler sur ordinateur. A partir de 40 ans, une visite tous les deux ans, pour surveiller la presbytie, mais aussi la tension oculaire, signe « silencieux » du glaucome, est recommandée. Enfin, à partir de 65 ans, une visite annuelle est également conseillée pour surveiller une éventuelle dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), cataracte… Perdre en acuité visuelle avec l’âge n’est pas une fatalité. Il existe des solutions. Un suivi régulier facilitera la mise en place de celles-ci.

A lire aussi

quels verres transitions
êtes-vous ?
faites le test
Trouvez un partenaire
Transitions près de chez vous
trouver