PhotoAlto / Eric Audras / Getty Images / AFP

La vue, le plus développé de nos sens ?

La vue est l’un des cinq sens que nous sollicitons le plus au quotidien. Mais quels sont vraiment les pouvoirs de nos sens ?

Quelle est la puissance de nos sens ?

La vue est très développée chez l’homme. Toutefois, dans le règne animal il n’est pas le champion. Les aigles, par exemple, peuvent voir un lapin à 1,5 kilomètre du sol. L’homme possède en revanche un sens du toucher très développé. La peau est d’ailleurs l’organe le plus grand du corps humain qui lui permet d’appréhender les diverses textures, d’apprécier la température… Le goût, grâce aux papilles gustatives situées sur la langue, permet de percevoir la saveur d’un aliment, son amertume, son acidité, sa douceur ou son côté salé. L’ouïe de l’être humain, quant à elle, entend les sons compris entre 16 Hz (les plus graves) et 20 kHz (sons les plus aigus). Le chien entend jusqu’à 40 kHz et le dauphin jusqu’à 100 kHz. Enfin, le dernier de nos sens, l’odorat permet de sentir les parfums les plus agréables comme les odeurs les plus nauséabondes. Des aptitudes toutefois moindres que celles de la plupart des mammifères. Les chiens, à l’odorat très développé, sont ainsi souvent sollicités lors de sauvetage en haute montagne ou à la chasse, par exemple. Les chats et les requins ont un odorat encore plus fin.

Le cerveau développe les sens manquants

Si un sens vient à défaillir, il arrive bien souvent que les autres soient plus affinés. Ainsi, une personne aveugle semble généralement compenser ce handicap avec un odorat, un toucher ou une ouïe plus développé. L’Institut des neurosciences de l'université catholique de Louvain s’est penchée sur cette hypothèse en observant des sujets aveugles grâce à l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle. L’équipe a constaté que leur cerveau se servait du cortex visuel pour développer ses facultés auditive, olfactive et tactile. Ainsi, la partie habituellement en charge des données visuelles se redessine chez eux pour traiter plus finement les informations transmises par les autres sens. Toutefois, il semblerait que ce soit la sollicitation répétée des autres sens qui permette leur amélioration, notamment lorsque les tâches à effectuer sont difficiles. Ainsi, plus un sens est stimulé plus il est performant. A bon entendeur…

A lire aussi

quels verres transitions
êtes-vous ?
faites le test
Trouvez un partenaire
Transitions près de chez vous
trouver