Alex Tihonov / Getyty Images / AFP

Améliorer sa vue en mangeant ?

Les bonnes habitudes se prennent tôt, y compris lorsqu’il s’agit de préserver sa vue. Les études tendent à démontrer que la prévention passe aussi par l’alimentation. Voici donc quelques aliments à inviter à votre table.

La vitamine C pour prévenir l’oxydation du cristallin

Selon une étude réalisée au King’s College de Londres au Royaume-Uni, sur plus de 1000 jumelles et publiée dans Ophthalmology,il est démontré que la consommation d’aliments riches en vitamine C retarde l’apparition de la cataracte. Elle préviendrait, en effet, l’oxydation qui opacifie le cristallin. Il est ainsi recommandé de consommer des aliments riches en vitamine C comme le poivron jaune, les choux de Bruxelles, le cassis, le kiwi, les fraises, les oranges et le persil.

La vitamine A pour favoriser l’acuité

Une étude de l’Eufic (European Food Information Council) rappelle que la rétine est composée d’une forme de vitamine A. Celle-ci aide les cellules photosensibles de la rétine, les bâtonnets et les cônes, à bien fonctionner. Ainsi, les bâtonnets favorisent la vision nocturne et les cônes, eux, permettent une vision colorimétrique diurne. La vitamine A se trouve dans des produits d’origine animale à l’instar du foie, de la viande, du poisson, du lait entier… Toutefois, notre organisme peut transformer le bêta-carotène de certains fruits et légumes (carottes, citrouille, abricots, mangues, patates douces…) en vitamine A.

La vitamine D pour prévenir la DMLA

Une étude des chercheurs de l’université de Buffalo, aux Etats-Unis, sur la DMLA et publiée dans la revue « Archives of Ophtalmology » révèle qu’une carence en vitamine D chez les femmes pourrait nuire à leur santé visuelle. Ainsi, celles présentant un déficit en vitamine D et ayant un génotype à haut risque spécifique sont 6,7 fois plus susceptibles de développer une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) que celle ayant un taux de vitamine D suffisant et sans génotype à risque.

Les huiles de poisson, de foie, le jaune d’œuf contiennent de la vitamine D. Pour maximiser ces apports, il est préférable de s’aérer quelques minutes au soleil pour la synthétiser.

Le DHA pour limiter la sécheresse oculaire

Une étude dirigée par le centre hospitalier intercommunal de Créteil a démontré qu’une augmentation significative de DHA, un acide gras de la famille des oméga-3, dans les cellules réduisait de 68% les risques de développement de DMLA néovasculaire. Le DHA est indispensable à l’œil. La rétine contient, en effet, des oméga 3 qui aident notamment à lutter contre la DMLA et la sécheresse oculaire. Une étude publiée dans Cornea a, par exemple, démontré que 70% des patients qui avaient reçu des oméga 3 n’avaient plus les yeux secs contre 37% pour le groupe témoin qui avait reçu un placebo. Pour profiter de leurs bienfaits, consommez de l’huile de noix, de colza, du saumon, du thon, des épinards…

Pensez donc à adopter une alimentation variée et équilibrée, votre vue vous le rendra.

A lire aussi

quels verres transitions
êtes-vous ?
faites le test
Trouvez un partenaire
Transitions près de chez vous
trouver